Les fêtes de mariages – coutumes et jugements religieux – Cheikh Mohamed Ali Ferkous

En stock
SKU
L0255
12,00 €
Quick Overview
Les fêtes de mariages – coutumes et jugements religieux – Cheikh Ferkous

Livraison Gratuite à partir de 69 €

Prix de la livraison :

  • Point Relais : 3,99 €
  • A domicile : 7,99 €

Quand vais-je recevoir ma commande ?

  • 48/72h en point rélais
  • 24/48h en livraison à domicile
  •  Nous acceptons:
  • Paypal,
  • Carte Bancaire,
  • Google Pay
  • Apple Pay

Sommaire

• Avant-propos

• Demander l'aide d'une association caritative pour se marier.

• Le jugement porté sur le festin de la fête de gestion pour une personne endettée

• Le jugement relatif aux cartes d'invitation au festin et le fait d'écrire au comfmencement « Au Nom d'Allah ». • L'obligation de répondre à l'invitation

• Au festin fait par téléphone ou par ce qui remplace l'expression orale

• De répondre à l'invitation au festin, qu’elle soit une invitation de façon parfaite ou permise.

• Inviter, à la fête de mariage, des gens qui délaissent la prière.

• Du fait que la mariée se rende au hammam et chez la coiffeuse et qu'elle se teigne avec du henné.

• Peigner les cheveux de la femme musulmane.

• Changer la couleur des cheveux

• Teindre quelques poils ou bien certaines parties des cheveux

• Le jugement concernant l'épilation des sourcils en guise d'embellissement pour le mari

• Le jugement concernant l'épilation de la taroupe

• Le fait que la mariée soit embarrassée, en étant maquillée, de faire les ablutions le jour de sa fête de mariage • Le jugement de la valise de la mariée et le festin que sa famille prépare

• Organiser le festin de la fête de mariage dans une salle des fêtes

• Le jugement concernant le cadeau obligatoire pour les fêtes de mariage [« la coutume dite Tatzifti »]

• Le jugement concernant «At-Tasdira »

• L'interdiction reste même si la mariée change toute seule ses vêtements pour At-Tasdira.

• Le jugement concernant le fait que la marée se tienne en haut d'Al Minassa (estrade).

• La danse dans les fêtes de mariage.

• Le jugement concernant les youyous

• Le fait de tirer des cartouches ou des balles afin d'annoncer le mariage

• De la fête du mariage ou de l'emploi du Douf

• Le jugement concernant l'utilisation du Douf en plastique

• Gagner de l'argent en jouant du Douf lors des fêtes de mariage

• Le jugement concernant la danse et la validité de l'analogie établie.

• L'utilisation des cassettes contenant des chants dans les fêtes de mariage

• Conserver des photographies

• Le jugement du fait que la mariée porte la robe blanche la nuit du mariage

• Le jugement concernant le burnous porté par la mariée

• Le Hayik dont se couvre la mariée le jour de la fête du mariage

• La sortie de la mariée en portant un Djilbab blanc le jour du mariage

• Ne pas exiger le port de gants pour couvrir la parure de la femme.

• La limite du talon haut interdit

• Le jugement porté sur l'embellissement des voitures le jour du mariage

• Le jugement du fait que la mariée monte en voiture avec son mari le jour du mariage

• Promener la mariée dans un cortège de voitures le jour du mariage.

• La prière des deux Rak’a si la mariée est indisposée.

• Echanger ouvertement des propos relatifs à l’acte sexuel lors des rapports intimes

• Le jugement concernant « la coutume du mouchoir ».

• De la distribution du « Maqrout » le matin, après la consommation du mariage.

• S’éloigner des désaccords est recommandé pour préserver l'objectif du mariage

• Concernant l'oubli du nombre d'allaitements

• Le nombre d'allaitements entrainant l'interdiction du mariage

• Que signifie l'interdiction de contracter mariage durant « Al Idda »

• Le jugement concernant le mariage avec un chiite rafidite.

• Le fait de se marier avec une femme qui a été forniqué puis s’est repentie

• La correspondance avec les femmes étrangères par Internet

• Concernant le fait de s’entretenir avec une femme étrangère en vue de se marier

• Le fait de demander en mariage une femme non voilée

• Demander en mariage les non pratiquants et de délaisser les pratiquantes

• Conseil celle qui retarde le mariage

• Les limites restreignant le regard et la conversation avec la fiancée

• Les limites restreignant le dévoilement de la fiancée devant le prétendant

• Etaler la période des fiançailles jusqu’au contrat de mariage et après le contrat de mariage jusqu'à la consommation.

• Exiger de la femme de cesser de travailler pour conclure l'acte de mariage

• De l'exigence d'informer la première femme pour épouser la deuxième

• La condition erronée n'a aucun effet sur le contrat

• Exiger de faire une analyse de sang avant le mariage

• Du fait de se marier avec un émigré qui a l’intention de revenir dans son pays

• Du fait qu'un homme épouse une femme divorcée sans que ses parents nt soient mis au courant divorce

• Du fait que la femme dissimule sa filiation lors du contrat religieux de mariage

• Concernant la maladie dont il est obligatoire d'informer le prétendant

• Concernant la condition de la tutelle sur la femme musulmane

• Concernant la responsabilité du tuteur à choisir un homme qualifié

• Contraindre la fille vierge, majeure et raisonnable se marier

• Du fait que le tuteur empêche injustement sa fille de se marier avec un homme convenable

• Du refus du tuteur de marier Sa fille un homme convenable

• Les fondements du contrat de mariage et les conditions sa validité

• Du fait que le témoignage soit une condition de la validité du mariage et l'obligation de l’officialiser

• La formule du contrat religieux de mariage et de sa répétition

• Compléter le contrat religieux de mariage par le contrat civil

• La coutume impliquant le fait d'inclure la condition exigée par femme dans la dot

• Le contrat de mariage dans lequel on ne désigne pas la dot

• Le jugement de la dot différé dans le cas d'un mariage annulé

• Du fait que l'homme mérite de récupérer la dot de sa femme si elle meurt avant la consommation du mariage

• Faire des visites répétitives à l'épouse chez son tuteur après la conclusion du contrat et avant la consommation du mariage

• Le droit (de subvention aux besoin) de la femme que le mari doit lui garantir

• Laisser les femmes en suspens

• Les pilules contraceptives • Sur le fait de placer un stérilet dans l’utérus de la femme

• Sur le fait que la femme d'un disparu rende visite à ses proches.

• De la permission d'annuler le contrat de mariage à cause d'un handicap mental

• De l'annulation du contrat religieux de mariage à cause de la tergiversation du mari

• De la non-effectivité du divorce lié une condition émise sous forme de serment

• La répudiation émise trois fois en même temps

Plus d’information
Auteur Cheikh Mohamed Ali Ferkous
Couverture Souple
Edition Ibn Badis
0
Évaluation :
% of 100
Rédigez votre propre commentaire
Vous commentez :Les fêtes de mariages – coutumes et jugements religieux – Cheikh Mohamed Ali Ferkous

Custom Tab 1

At vero eos et accusamus et iusto odio dignissimos ducimus qui blanditiis praesentium voluptatum deleniti atque corrupti quos dolores et quas molestias excepturi sint occaecati cupiditate non provident, similique sunt in culpa qui officia deserunt mollitia animi, id est laborum et dolorum fuga. Et harum quidem rerum facilis est et expedita distinctio. Nam libero tempore, cum soluta nobis est eligendi optio cumque nihil impedit quo minus id quod maxime placeat facere possimus, omnis voluptas assumenda est, omnis dolor repellendus. Temporibus autem quibusdam et aut officiis debitis aut rerum necessitatibus saepe eveniet ut et voluptates repudiandae sint et molestiae non recusandae. Itaque earum rerum hic tenetur a sapiente delectus, ut aut reiciendis voluptatibus maiores alias consequatur aut perferendis doloribus asperiores repellat.

Custom Tab 2

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.